Les bonnes pratiques managériales à adopter

Une des composantes d’une entreprise qui ira loin, c’est le bien-être de ses collaborateurs. Il n’y a pas de secret bien gardé ni de formule magique, mais rassure-toi, entrepreneur, on a élaboré une listei de quelques pratiques managériales qui ont fait leurs preuves à l’étranger, à adopter pour que travail… euh pour que labeur rime avec bonheur.

 

Pour l’entrepreneur audacieux :

Le collaborateur se fixe lui-même le montant de son salaire et il vient travailler quand il le souhaite. Cela existe chez l’entreprise brésilienne Semco. Le salarié s’engage en contrepartie à un rendement ou un objectif. Et on peut lui taper sur les doigts s’il se plante.

Faire preuve de bienveillance.

Chaque année chez la Great Little Box Company, au Canada, l’ensemble de l’établissement vote pour le financement de l’un des « rêves » soumis anonymement par les salariés.

Par exemple subventionner les études des enfants d’un des collaborateurs, ou offrir un voyage à un proche qui n’en a pas les moyens. Sympa.

Contre l’ennui, un peu plus de personnalité :

Trois à cinq jours par mois peuvent être consacrés par ceux qui le désirent à des projets qu’ils auront choisis ou définis eux- mêmes. C’est loin d’être une fausse bonne idée : le Post-it a été inventé grâce à cette méthode au sein de la société américaine 3M. Google et l’éditeur de logiciels Altassian la pratiquent déjà à leur tour !

Prendre la température.

Chaque matin instaurez, comme chez Fiat Brésil, un relevé des humeurs. Ceux de vos collaborateurs qui signalent avoir un souci seront reçus sur-le-champ par la direction, ou au moins par quelqu’un de la hiérarchie qui l’écoutera. On appelle ça une consultation prioritaire.

Savoir reconnaître le travail bien fait.

L’absence de reconnaissance est une cause de stress. Pourquoi ne pas instaurer des réunions de remerciements à la fin de chaque semaine. Le manager remerciera son collaborateur pour une action ou une tâche bien précise, en public de préférence. Une interprétation de ce principe du « meilleur employé du mois » est pratiquée chez
Siclo, au Vietnam : chaque jour les salariés peuvent envoyer un remerciement à l’un de leurs collègues. Les remerciements sont comptabilisés et transformés en bons d’achat. C’est efficace, car même si on n’est pas
« le meilleur », il arrive qu’on soit remercié,
ce qui fait toujours du bien… surtout quand il y a un cadeau à la fin.

Respecter les valeurs de l’entreprise.

Dans le cabinet de conseil Palo IT, basé à Singapour, quiconque doit pouvoir souligner une éventuelle absence de cohérence de la part de l’entreprise. Pour que les valeurs affichées ne soient pas que de la com facile, car le sentiment de travailler dans une boîte qui fait du greenwashing peut porter préjudice à la rentabilité des collaborateurs.

Organiser des réunions vérité en présence de tous les échelons de la hiérarchie.

C’est possible, cela se pratique déjà en Inde
et aux USA, mais aussi dans l’entreprise brésilienne Semco, encore elle. Tout le monde peut prendre la parole et pointer du doigt les difficultés, les échecs… Une telle communication apporte équilibre et sérénité à son établissement.

D’après les travaux de recherches réalisés par l’association Les Baroudeurs de l’innovation managériale, soutenue par l’EM Lyon Business School et l’Edhec.

Je suis un bloc de texte, cliquez sur le bouton \ »éditer\ » pour me modifier. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Nouveau !
Les lifestyles entrepreneurs

Les lifestyles entrepreneurs

22 octobre, 2020
La dernière vidéo :
Ze amazing Afterwork

Ze amazing Afterwork

29 octobre, 2019

Envie de participer à l'un de nos évènements ?

4 évènements par an de networking mêlant échanges, décontraction et convivialité.

Rejoindre la communauté
Communauté

Envie de communiquer auprès des entreprises ?

Les décideurs de Charente lisent l'Entrepreneur Charentais.

En savoir +

D'autres articles qui pourraient vous intéresser