Les émojis : pourquoi il faut les adopter ?

Crois-le, la tendance est à l’émoji et elle ne fait que commencer. Même Sony Pictures en a fait un film, et dans la bande-annonce de ce Monde secret des émojis, on peut entendre le crédo qui pourrait résumer à lui seul l’article que tu t’apprêtes à lire : « sois cool… Envoie-lui un émoji ! »

 

C KOI L’ÉMOJI ?

Petit cours accéléré : l’émoji arrive après les ;-) et autres (^^) et après le smiley jaune qui rit.

Créé au Japon il y a vingt ans, l’émoji (parfois appelé émoticône en français), c’est ce petit dessin qui ponctue les messages de nos communications digitales (Facebook, Twitter, SMS, …). Ils sont des milliers. Qu’on aime ou pas, on n’y peut rien changer, tout le monde les utilise. Pour preuve : un message sur deux publié sur Instagram contient un émoji (pour ne rien te cacher, il s’agit dans la majorité des cas du smiley jaune qui pleure de rire).

 

COOLITUDE EN ENTREPRISE

Comme d’habitude, les jeunes sont les premiers à les utiliser. Mais aujourd’hui, les marques – par le biais de leur community managers – en font un usage croissant.

 

Pourquoi ? 

Quand bien même son corps de métier serait la confection de chaussettes en fil d’Écosse, aucune entreprise d’aujourd’hui ne voudrait passer pour ringarde ou passéiste. C’est donc en premier lieu pour avoir l’air cool que même les entreprises du CAC 40 communiquent avec le consommateur – mais aussi en « intra » – en glissant par-ci par-là des émojis bien trouvés.

 

Bien employé, un simple émoji clin d’oeil favorisera chez la cible un sentiment d’intimité et de bonne intelligence avec la marque (les émojis les plus utilisés par les community managers sont les émoticônes clin d’oeil (72%) et pouce levé (53%).

Et quand un émoji parvient à faire sourire le lecteur, celui-ci a de fortes chances de devenir un consommateur, car c’est connu : des zygomatiques qui s’actionnent sont annonciateurs d’une carte de crédit qui fonctionne.

 

Plus important peut-être, l’émoji est un nouvel outil pour attirer le regard. Une ou deux taches colorées au milieu d’un texte, ça attire encore plus l’attention qu’un mot en gras ou  en capitales. Grâce à l’émoji, ce message parmi tous les autres sera lu. Alors, profites-en avant qu’on ne les retrouve partout, jusqu’à saturer, dans l’espace public et publicitaire.

 

Pour ajouter une touche dynamique au message. L’émoji peut servir à résumer d’un seul signe le contenu du message.

À transmettre d’un coup d’oeil une émotion.

Gain de temps, gain d’espace. C’est synthétique et il y a moins de risque de se retrouver avec des coquilles dans le texte.

 

Pour finir, un « effet émoji » non dénué d’intérêt : l’effet récréatif. En utilisant les émojis dans un message à l’attention d’un public qui n’est pas forcément un usager fréquent de cet « alphabet », on force le destinataire à « déchiffrer » le message. Ce court moment d’attention soutenue et plutôt ludique devrait ancrer plus durablement le message dans le cerveau du lecteur. La pédagogie Montessori l’exprimerait ainsi : « On retient mieux quand on s’amuse. »

 

« Émoji, Twitter, Community Management », par Camille Alloing et Julien Pierre, chercheurs à l’université de poitiers et à l’Audencia Business School de Nantes, Étude réalisée en 2018.

Envie de participer à l'un de nos évènements ?

4 évènements par an de networking mêlant échanges, décontraction et convivialité.

Rejoindre la communauté
Communauté

Envie de communiquer auprès des entreprises ?

Les décideurs de Charente lisent l'Entrepreneur Charentais.

En savoir +

D'autres articles qui pourraient vous intéresser