On se voit à l’afterwork ?

Avec l’avènement de la start-up nation, on ne dit plus « boire un verre après le boulot avec des collègues ou des relations pros », mais « afterwork », ce qui, vous en conviendrez, est bien plus cool (et plus court). Deux bonnes raisons de s’y mettre !

On se voit déjà toute la journée… !

C’est vrai, quelle idée saugrenue ! D’ailleurs, 74 % des salariés interrogés ont avoué qu’ils ne faisaient pas d’afterwork parce qu’ils rentraient chez eux après le boulot, tout simplement. Malgré tout, ils sont 60 % à considérer que c’est important pour le bien-être en entreprise et 42 % à pratiquer l’afterwork (plus ou moins régulièrement). L’intérêt ? Pour 70 %, c’est évidemment de découvrir leurs collègues et autres partenaires pros sous un nouveau jour, loin du stress et des impératifs du boulot. Découvrir que Marion brasse sa bière dans son garage (génial !), que Frédéric a deux enfants (comme vous !) ou que Mélanie est fan de Stranger Things (« T’as vu la dernière saison ? Me dis pas… »). C’est particulièrement indiqué si vous avez la tête dans le guidon ou que l’activité de la boîte fait que vous n’avez jamais l’occasion de vous réunir.

 

Les erreurs à éviter…

Vous avez envie de développer la convivialité dans votre entreprise, vous allez vous mettre à l’afterwork. C’est assez simple, mais il y a des écueils à éviter.

Prévoyez, mais pas trop. Pas la peine d’envoyer des cartons ou d’en faire une affaire d’État. L’événement doit rester spontané, décontracté. Malgré tout, si certains ont des enfants à récupérer à la crèche ou une vie sociale hyper organisée, mieux vaut leur laisser le temps de s’y préparer.

 

Choisissez un endroit proche du bureau (c’est important pour 58 % des salariés). Il faut cultiver l’idée du « verre en sortant du taf » ; s’il faut faire 45 minutes de voiture, ça s’appelle des heures sup. Si votre boîte est isolée, organisez-le sur place.

 

Mettez la main à la poche. Prévoyez un budget, de quoi boire un verre par personne. Les participants seront heureux de mettre au pot si la soirée se poursuit.

 

Bien sûr, la mode de l’afterwork a engendré tout un business qui tend à faire oublier le côté casual de la chose. Afterwork planners et activités diverses se multiplient, tendant à transformer l’afterwork en véritable teambuilding. Les puristes sauront, bien sûr, faire la différence.

 

Sources : Sondage OpinionWay pour J’aime ma boîte – Privateaser, septembre 2017

 

Nouveau !
Ze amazing Afterwork

Ze amazing Afterwork

29 octobre, 2019
La dernière vidéo :

Envie de participer à l'un de nos évènements ?

4 évènements par an de networking mêlant échanges, décontraction et convivialité.

Rejoindre la communauté
Communauté

Envie de communiquer auprès des entreprises ?

Les décideurs de Charente lisent l'Entrepreneur Charentais.

En savoir +

D'autres articles qui pourraient vous intéresser